Rue du Sillon 69360 Communay

L'extension de l'école maternelle des Bonnières a été officiellement inaugurée samedi 17 octobre. Outre les officiels, près de 200 personnes étaient présentes à cet événement, qui s'est déroulé dans le respect de la réglementation sanitaire.

Six classes, du CP au CM2, sont attendues dès le 2 novembre dans ce nouveau bâtiment à énergie positive, construit par le cabinet d'architecture Tabula Rasa, de façon éco-responsable avec une haute qualité de confort thermique. Ce projet ambitieux s’inscrit dans une dynamique d’optimisation énergétique globale portée par la mairie de Communay, avec le soutien financier de l’État, du Département du Rhône, de l’Europe et de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.



des extérieurs Sécurisés et végétalisés

Le nouveau bâtiment est inscrit dans le prolongement de l’école maternelle pour donner une unité de lecture à l’ensemble du groupe scolaire. Une liaison fermée et isolée fait la jonction avec l’école maternelle pour que les enfants n’aient pas à sortir. Les toits, inclinés au Sud, accueillent des panneaux photovoltaïques bénéficiant d’une orientation optimale.
L’espace de récréation de l’école élémentaire est entièrement sécurisé, encadré par des bâtiments formant un «U». Au Sud de la parcelle, un vaste préau translucide, fermé par une clôture, couvre les activités mais aussi l’entrée du public, en lien avec les zones d’accès sécurisés pour les piétons et de stationnement pour les véhicules. Un cheminement ample, partiellement couvert par l’extension du préau au-delà de la clôture, permet de raccorder l’entrée existante de l’école maternelle et la nouvelle aire de stationnement.
La cour de récréation laisse une part importante au végétal. Au centre de la cour, une large aire plantée d’arbres de haute tige permettra d’amener de l’ombre sur la cour et d’éviter la surchauffe aux saisons chaudes. Les arbres à feuilles caduques laisseront au contraire passer les rayons du soleil en hiver.
Des jardins pédagogiques rythment la partie ouest de la cour en de larges bandes vertes. Ils ont bien des vertus : éduquer les enfants à l’environnement, donner envie de manger de légumes, aborder la saisonnalité des végétaux, la gestion de l’eau, des déchets verts etc… Ils seront partagés avec les enfants de maternelle.


Des espaces INTÉRIEURS généreux

Le bâtiment principal dispose d’un hall d’entrée avec un volume généreux afin de garantir une circulation fluide des enfants entre les classes et la bibliothèque centre documentaire (BCD). Les garde-corps des escaliers se poursuivent dans les couloirs pour protéger les bas de parois des chocs. Ils créent ainsi une continuité visuelle avec les couloirs. Les sols sont traités avec un revêtement permettant de résorber les bruits de frottement et d’impacts entre niveaux.
Les salles de classes sont en lien deux à deux par un atelier commun. Les cloisons et portes de séparation entre les classes et les ateliers répondent bien entendu aux normes acoustiques. La configuration en «L» de la BCD facilite l’articulation de plusieurs espaces : lecture, informatique, etc.
Le restaurant scolaire est aménagé de façon à permettre une séparation nette entre partie maternelle et partie élémentaire. Les espaces sont amples tout en restant dans des dimensions à l’échelle des enfants. Le bruit est traité, comme dans le hall, par des plafonds en lames de bois doublé d’un absorbant acoustique, afin de garantir un important confort aux enfants et encadrants.


une CONSTRUCTION ÉCO-RESPONSABLE

En lien avec leur conviction, les élus de l’équipe municipale ont opté pour une démarche environnementale concernant les choix techniques du nouveau bâtiment. A ce titre, l’isolation joue plusieurs rôles importants.
Le bâtiment est en structure bois en montants et traverses de 45x145 mm, contreventés par des panneaux de grandes particules orientées (OSB). La structure est préfabriquée en atelier et a permis un montage rapide sur site et peu de nuisances.
Le bois est par ailleurs un matériau biosourcé et ne génère que peu de ponts thermiques, combiné à des isolants thermiques performants. L’isolant étant intégré dans l’épaisseur des montant, le mur ossature bois permet également, par sa finesse, de gagner en espace intérieur. Mais surtout, construire en bois permet de stocker du carbone.
Ainsi, le CO² stocké dans la structure d’une construction à ossature bois neutralise les émissions annuelles de CO² de 5 voitures. Ce type de structure favorise aussi un environnement plus sain car il régule l’humidité de l’air intérieur des locaux et crée une ambiance plus sèche et plus confortable que dans un bâtiment maçonné et cela à température égale.
Les menuiseries sont en aluminium à rupture de pont thermique. Il a été apporté une grande attention aux occultations des ouvertures pour augmenter les apports de lumière en hiver et limiter la surchauffe l’été.
De l’électricité renouvelable sera générée grâce à 500 m² de panneaux photovoltaïques installés en toiture. Ils produiront une énergie propre qui sera réinjectée dans le réseau d’électricité local. Cette installation permet au bâtiment de ré- pondre aux exigences du label Bâtiment à énergie positive (BEPOS).


LE CONFORT BIOCLIMATIQUE

L’éclairage naturel est recherché dans l’ensemble des locaux à forte occupation, tout en se préservant des apports thermiques intempestifs en période estivale. Le maximum de salles de classes sont donc orientées au Nord-Est afin de limiter les surchauffes dans ces espaces. Les classes en orientation Sud-Ouest à l’étage sont protégées du soleil par des brise-soleil orientables qui permettent de réguler les apports sans perdre la lumière naturelle. La façade du restaurant orientée au Sud est protégée par un dispositif de type casquette, très pertinente sur cette orientation car valorisant au mieux la lumière en hiver. Par ailleurs, le confort d’été sera garanti pour partie grâce à l’inertie du dallage et de la dalle béton-bois connectés qui permet aussi de contreventer le bâtiment.


LA SANTÉ DES USAGERS

La performance environnementale n’a de sens que si la santé des usagers du bâti- ment, et tout particulièrement celle des enfants, est préservée. C’est pourquoi, afin d’assurer une bonne qualité d’air intérieur des locaux, des débits de ventilation supérieurs aux prescriptions réglementaires (25m3/h pers) sont appliqués par le système de ventilation (VMC) double flux. Ils permettent une évacuation performante des pollutions intérieures.
En complément de l’augmentation des débits de ventilation, les matériaux (peintures, plâtres de plâtre, traitements du bois…) ont été sélectionnés de façon à limiter l’émission de composés organiques volatils (COV) qui dégradent la qualité de l’air intérieur des bâtiments.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris